• Chanson amazighe: succès du 1er Festival de la chanson d'expression amazighe (berbère) à Alger

    Excellente initiative de la radio algérienne. Elle a décidé d'organiser pendant trois jours, du 22 au 24 avril à Alger, le premier Festival de la chanson d'expression amazighe (berbère). A l'affiche, des chanteurs de toutes les régions berbérophones du pays : Kabyles (Kabylie), Ichaouiyène (Aurès), Imzaviyène (Mzab), Ichenouiyène (Tipaza), Touaregs (Sahara algérien). <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />La chanson amazighe a atteint, aujourd'hui, une dimension internationale, grâce à des chanteurs tels que Idir, Cherif Khedamm, Lounis Aït Menguellat, Noureddine Chenoud et Takfarinas entre autres, a estimé Azeddine Mihoubi, directeur général de la radio.Le Festival est baptisé Dacine, du nom d'une grande poétesse Targuie aujourd'hui disparue. « «Nous avons tenu à appeler ce festival du nom de Dacine, une poétesse targuie de la première moitié du XXe siècle, connue pour être belle, mais surtout pour sa sagesse et sa verve poétique», a indiqué M. Mihoubi.

    «Dacine est un symbole du verbe. Et ce symbole, nous avons tenu à l'illustrer dans ce festival, car celui-ci est l'expression du verbe et du vers », a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse tenue quelques heures avant l'ouverture de la manifestation. Une manifestation bien accueillie par les participants, notamment par Djamel Sabri du groupe Les Berbères de la région des Aurès. "Une bonne initiative qui permettra aux chanteurs des différentes régions berbérophones de se connaître, d'échanger leurs expériences et leur savoir-faire", nous a-t-il dit en marge de la conférende de presse de M. Mihoubi.

    Avis aux amateurs : le Festival est retransmis intégralement et en direct de 21H00 à minuit sur la chaine 2 (kabyle) de la radio algérienne. Il s'achèvera jeudi avec la présence sur scène de l'ensemble des groupes et chanteurs qui interpréteront quelques unes de leurs chansons.
    Le patron de la radio n'a pas écarté l'éventualité d'"ouvrir" ce festival de la chanson d'expression amazighe (berbère) aux chanteurs berbères des autres autres pays limitrophes, tels que le Maroc, la Libye, le Niger et le Mali.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :